Quelles aides pour financer des panneaux photovoltaïques ?

Afin de sauver la planète et préserver l’environnement, le gouvernement donnent plusieurs aides afin d’inciter les citoyens à aller dans ce sens. Découvrez alors trois aides qui peuvent vous être utiles si vous voulez investir dans des panneaux photovoltaïques.

Aides de l’ANAH

L’ANAH ou Agence NAtionale de l’Habitat peut vous offrir une aide financière pour panneau photovoltaïque. Ces aides sont surtout offertes pour les propriétaires qui ont des revenus modestes voire très modestes et qui veulent renouveler leur logement en y installant un système à usage domestique qui requiert l’utilisation des énergies vertes et renouvelables comme l’énergie solaire.

Afin d’être bénéficiaire de cette aide, il vous est demandé de répondre à certaines conditions de ressources.

De plus, le logement à rénover doit être âgé de plus de 15 ans.

Les travaux à réaliser doivent améliorer au minimum 25 % l’efficacité énergétique de l’habitation.

Vous devez faire votre demande bien avant le début des travaux qui doivent être effectués par un professionnel RGE.

Le montant maximum des travaux à subventionner est de 20 000 euros.

Dans le cas où vous êtes éligible, l’ANAH peut financer jusqu’à 50 % des travaux pour les personnes ayant des revenus très modestes et jusqu’à 35 % pour celles qui ont un revenu modeste.

Vous devez savoir qu’outre les aides données par l’ANAH, il vous est possible de bénéficier de 5 devis gratuits en ce qui concerne l’installation de vos panneaux solaires photovoltaïques. Ces devis seront réalisés par des professionnels qui travaillent dans la zone de votre résidence.

Aide à l’autoconsommation

En vigueur depuis 2017, l’aide à l’autoconsommation a pour but d’offrir une aide financière aux personnes voulant produire et consommer leur électricité solaire photovoltaïque. Elle sera versée sur 5 ans et doit être indexée sur la puissance de l’installation. Elle varie de 90 à 390 euros par kilowatt-crête.

Afin d’avoir cette aide, vous devez opter pour l’autoconsommation vente du surplusÉgalement, vous devez effectuer l’installation avec l’aide d’un installateur RGE. En ce qui concerne la centrale solaire, elle doit être installée en parallèle à une toiture plate et faire office d’allège, de bardage, de pergolas, d’ombrière, de garde-corps, de brise-soleil, ou bien de mur-rideau.

Vendez l’électricité que vous ne consommez pas !

Vendre l’électricité que l’on produit mais que l’on ne consomme pas peut être une autre source d’aide pour chaque foyer. Tout comme l’aide à l’autoconsommation, celle-ci est en vigueur depuis 2017 et que les tarifs de vente et d’achat de la surproduction de l’électricité sont définis dans ce même arrêté.

Pour recevoir la somme due, il vous est demandé d’envoyer votre facture au producteur qui vous achète le surplus d’électricité. Vous aller alors recevoir une somme de 10 centimes d’euros pour chaque kWh vendu si votre installation totalise au maximum une puissance crête de 9 kWc et 6 centimes si cela est supérieur à 9 kWc.

Quelle TVA pour mon installation photovoltaïque ?
Combien ça coûte des panneaux photovoltaïques ?